angoisses, phobies, peurs

Publié le 12 Janvier 2021

 

 

Le trouble du stress post-traumatique ou TSPT se développe suite à une situation ou un vécu traumatisant. 

Il découle de toute expérience difficile. Les cas les plus sévères résultent de tragédies, maltraitances, enlèvement, crime, violence physique ou psychique, viol...Mais il peut également s'agir d'autres événements : divorce, décès, toutes les pertes, harcèlement, échecs, difficultés relationnelles dans la famille ou au travail, maladie ( de soi ou d'un proche), déménagement mal vécu, licenciement, séparation, accident, maltraitance au pensionnat ou à l'école, fausse-couche, avortement, accouchement difficile (pour la mère et l'enfant), exil, etc. Ces traumatismes peuvent venir d'un seul fait, mais aussi d'une accumulation de stress.

 

 

Il peut être la conséquence de traumatismes à répétition qui perdurent dans le temps, par exemple dans le cas de maltraitance dans l'enfance d'ordre physique, psychique, sexuel ou relationnel, ou dans les métiers à risque et traumatisants : urgentiste, militaire, pompier, journaliste.

 

 

Beaucoup de personnes sont touchées par ce trouble. Chaque personne peut vivre un jour ou l'autre un trouble de stress post-traumatique.

 

Les conséquences peuvent être visibles ou cachées.

 

Les conséquences visibles sont :  l'hyper-vigilance, l'évitement de lieu, de personnes, d'activité qui rappellent l'événement. Les cauchemars, les peurs, l'anxiété.

Les émotions ressenties durant cette période vont avoir des répercussions à long terme sur la personne. Nous croyons les oublier, mais elles pevent durer dans notre inconscient. Ces émotions bloquées vont engendrer des réactions émotionnelles (insécurité, abus de confiance, peurs, culpabilité, honte...)quand elles sont réactivées, mais aussi des pathologies, des addictions, des comportements à risques et peuvent engendrer la dégringolade dans la vie de la personne. Certaines maladies sont dues à des traumatismes non réglés et parfois occultés.

 

 

Il n'est pas rare de développer ces troubles sans avoir vécu réellement un traumatisme. Il s'agit alors d'un comportement pris d'un ou de plusieurs ancêtres. La Psychogénéalogie et les Constellations Familiales seront utilisées pour retrouver la ou les causes. Ce sont souvent des traumatismes transgénérationnels qui n'ont pu être réglés et les descendants les portent inconsciemment.

L'un n'empêchant pas l'autre, car il y a presque toujours une répétition familiale.

 

Comment savoir si le traumatisme que l'on a vécu perdure ?

 

Si vous y pensez encore, si vous avez des angoisses, des peurs, de la colère, de la tristesse, de l'agressivité non expliquée, des tocs, de la fatigue chronique, des troubles du sommeil. Si votre vie va mal et tout s'écroule autour de vous. Si vous avez des problèmes de santé, d'addiction, d'hyperactivité etc. Lorsque les traumatismes sont enfuis dans l'inconscient, on développe des comportements d'évitement sans raison apparente, on peut avoir des fringales de sucre, des addictions, être hypersensible, irritable, fragile, susceptible.

 

Comment en sortir ?

 

Il est possible de retrouver une vie normale. Cela demande parfois un long travail. Le travail va se faire un réglant les symptômes au fur et à mesure. La Kinésiologie, le Stress Release, l'EFT, sont des méthodes efficaces pour travailler sur les peurs, l'anxiété, et tous les autres troubles. Quand les émotions sont bloquées dans l'inconscient, il faut rechercher la cause soit en Kinésiologie, Constellations familiales ou hypnose. Les TST importants peuvent être traités avec la méthode OGE ou l'EMDR.

 

                                                                            Françoise Binamé.

Lire la suite

Publié le 13 Octobre 2020

 

Les angoisses, les peurs ou les phobies sont des problématiques très répandues chez l’enfant, l’adolescent ou l’adulte.

Les angoisses et les peurs sont liées au futur et à l’inconnu. L’origine est souvent liée à une prédisposition familiale mais aussi à une expérience anxiogène enfuie et refoulée.

Les phobies sont irrationnelles et ont souvent une origine dans la vie de la personne ou de ses ancêtres. Une personne m'expliquait qu'à plus de 60 ans elle avait toujours eu peur de l'eau et ne savait pas nager. En travaillant sur sa généalogie, elle pris conscience que son arrière-grand-mère était partie en Amérique en bateau et qu'elle avait dû avoir très peur de l'eau. Après cela elle est allée s'inscrire à un cours de natation et tout s'est bien passé.

Quand il s'agit de phobies, d'angoisses ou de peur, le thérapeute ne met pas la personne en face de son problème (comme devoir toucher des araignées! ) , mais elle libère l'émotion qui est liée et recherche l'origine. 

Des techniques simples et efficaces existent pour se libérer. Le Stress Release en Kinésiologie® et l'EFT, mais aussi l'EMDR, permettent d’améliorer les situations qui y sont liées. Il n'est pas toujours nécessaire de connaitre l'origine.

Les Fleurs du Dr Bach et d'autres élixirs floraux sont également efficaces pour gérer les émotions. Les élixirs floraux ne sont pas des médicaments et peuvent être pris par tous, ils n’ont aucun effet secondaire.

La Kinésiologie® et la Psychogénéalogie permettent  de retrouver les causes, celles-ci peuvent provenir de la vie de la personne mais aussi de la période prénatale ou transgénérationnelle.

 Les techniques de relaxation, yoga, cohérence cardiaque, les massages et soins de bien être. peuvent aider; Cependant ils n'iront peut-être pas à la source du problème.

Si vous souhaitez faire un travail de libération, je reçois à mon cabinet et je travaille également à distance par Skype ou Zoom.

Vous pouvez me contacter au 0781566302 ou à la rubrique contact de ce site.

Françoise Binamé.

 

Lire la suite